Golf

Un certain nombre de golfeurs se plaignent de la gêne occasionnée par leurs yeux. Trois raisons à cela :

  • La luminosité: difficile de voir parfaitement la balle, les reliefs… que ce soit en plein soleil, sur fond bleu (ciel), gris blanc (ciel couvert) ou sur gazon. Il s’agit dans ce cas d’avoir une parfaite protection. Il est fortement conseillé d’avoir une paire spécifique pour ce sport, bien galbée c’est-à-dire couvrante avec un grand angle de vue. Pour le golf, les verres préconisés peuvent avoir une teinte brun jaune, orange ou encore rose (cette dernière a fait son apparition il y a quelques années et améliore véritablement les jeux de balle rapides). Ces teintes ont une faible absorption,  un effet éclaircissant, et augmentent les contrastes qu’il fasse beau ou couvert… Chez Oakley, avec les verres Prizm Golf, la teinte particulière dissocie en plus les nuances de vert.

Oakley

Chez certains fabricants, Julbo, Oakley  on peut même avoir des verres à teinte variable dans ces tons, le verre réagit ainsi en fonction de la luminosité. Le résultat est sans appel: Meilleure visibilité du relief, meilleure lecture des pentes et excellente visibilité de la balle.

 

Photochromique

Certains joueurs préfèrent utiliser des verres polarisants. Dans ce cas, Maui Jim, marque hawaienne reconnue pour la qualité de son polarisant confère une qualité optique impressionnante, les reflets parasites sont stoppés, ce qui apporte une vision parfaite de tous les détails et des couleurs. Demetz a également sorti de très bons modèles spécifiques golf.

 

Demetz, Julbo, Maui Jim


Golf ball about to fall into the cup at sunset

  • Le confort visuel: ce petit chapitre est dédié plus particulièrement aux amétropes (ceux qui ont une correction optique). L’œil, devant bouger rapidement afin de suivre la balle, effectue un large mouvement de rotation et il est fréquent que le champ visuel d’une lunette classique ne soit pas assez grand. C’est pour cela qu’un verre galbé sera privilégié. Encore faut-il choisir un verre de qualité ? Préférez un verre optique Haute Définition (un peu plus cher) sous peine d’avoir un résultat optique décevant voir médiocre. En effet, le galbe d’une lunette de sport oblige l’opticien a utiliser des verres galbés, ce qui entraîne des aberrations et des distorsions dues aux astigmatismes obliques. Avec un verre optique galbé, on n’arrive pas à résoudre pleinement ces problèmes. En revanche, avec l’apparition des technologies numériques, on arrive à fabriquer des verres optiques galbés HD.


RXSportLenses

  • L’appréciation des distances : voici le plus gros problème de nos amis golfeurs de plus de 40 ans ! Les porteurs de verres progressifs. Alors bien sûr, ceux qui ont une faible correction en vision de loin sont épargnés, ils ne portent pas leurs lunettes progressives, ils sont simplement gênés pour voir leur carte de score ou regarder leur montre. Le plus gros problème est pour les golfeurs qui ne peuvent pas se passer de leur lunette. Dans le bas du verre se situe la vision de près (lecture à 40cm) et dans le haut du verre, la vision de loin. Pour taper la balle, le joueur va donc devoir baisser sa tête afin de voir nette cette dernière. Cette position n’est plus du tout en accord avec le mouvement d’épaule lors de la frappe. Le menton vient gêner le mouvement, et le coup n’est pas optimal. Il en est de même pour le petit jeu, les distances sont complètement faussées de par la géométrie du verre, puisque vous regardez une balle à 1m50 environ avec une correction destinée à voir entre 40 et 80 cm. D’où le grand nombre de golfeurs insatisfaits…

3visionsV2